Espace réseau

Pièce de théâtre "Oui, mais si ça arrivait..."

L’Education aux Risques Majeurs (ERM) de la maternelle au lycée fait partie intégrante de l’Education au Développement Durable. L’ERM interpelle les différentes disciplines enseignées, poursuit différents objectifs parmi lesquels responsabiliser le citoyen face aux « catastrophes naturelles et technologiques » et  intègre des valeurs telles que le respect, et la solidarité.

A titre d’exemple, la compagnie lyonnaise de théâtre « Essentiel Ephémère » et la Délégation territoriale de l'IFFO-RME en Rhône-Alpes proposent un spectacle de théâtre destiné au 1er degré. Ce dernier, intitulé « Oui, mais si ça arrivait… » s’articule en amont avec une formation des enseignants dispensée par la Délégation, accompagnée des Rectorats de Lyon et de Grenoble, afin de leur donner les connaissances nécessaires sur le sujet ainsi que des pistes de projets pédagogiques à exploiter. Il constitue ainsi le point d’orgue d’un dispositif de formation avec une approche artistique et sensible qui met en scène les comportements adaptés aux différents risques majeurs présents sur ce territoire.

Le Service Interministériel de Défense et de Protection Civile de la Préfecture du Rhône, avec le soutien du Rectorat de Lyon ont mis en place une campagne de sensibilisation comprenant 16 représentations, touchant près de 1 800 élèves de la grande section de maternelle au CM2 sur les communes de Lyon, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Tarare, Amplepuis, Thizy, Saint-Nizier d’Azergues...

La pièce L’action se déroule en dehors du contexte scolaire, au sein d’une famille.

« Lucie rentre chez elle de l’école, cartable sur le dos, elle s’invente à voix haute une vie d’aventurière avec les éléments qui se  déchaînent autour d’elle, aidée par son fidèle compagnon, son doudou, l’intrépide P’tigro. Lorsqu’elle arrive chez elle, sa maman la dispute car elle est en retard, Lucie aimerait bien lui expliquer tout ce qu’elle a appris à l’école sur les risques majeurs mais sa maman n’a pas le temps. Lucie passe alors à la manière forte, magie aidant, pour recréer des situations de tempêtes, d’inondation, de tremblements de terre ou de risques industriels pour apprendre à sa maman les bons comportements ».

Les risques majeurs présentés sont traités sous différentes formes théâtrales (monologue, dialogue, ombres chinoises, théâtre d’objet) ainsi qu’en chanson permettant de garder plus facilement l’attention des plus petits et de multiplier les pistes d’exploitation pédagogique pour les enseignants a posteriori. On y trouve, par exemple ; le transport de matières dangereuses traité sous forme de Théâtre d’ombres ; le tremblement de terre traité sous forme de Dialogue (théâtre classique) ; l’inondation traitée sous forme de Théâtre d’objets ; la tempête traitée sous forme de Monologue…

Site internet dédié au spectacle